sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Alexandra de Alexander Sokurov
Avec : Galina Vishhnevskaya, Vasily Shetvtsov, Raisa Gichaeva

Une vieille femme solitaire, Alexandra Nikolaevna part pour la Tchétchénie où elle rejoint son petit fils Denis, officier de l’armée russe en mission dans la petite république du Caucase. Sur place, elle partage les difficiles conditions de vie des soldats mais aussi la détresse des femmes tchétchènes minées par dix années d’une guerre qui ne dit pas son nom.

Véritable légende de l’Opéra russe, veuve du grand Rostropovich, Galina Vishhnevskaya prêter ses traits à ce personnage émouvant de vieille dame partie retrouver sur le front la seule personne qui compte encore à ses yeux, son petit fils adoré. Alexander Sokurov démontre une nouvelle fois sa maîtrise formelle en alignant de superbes plans où s’expriment à la fois la mélancolie de la vieille dame et la lassitude des soldats. Le cinéaste accorde une attention particulière aux scènes nocturnes, à l’arrière fond sonore composé d’air d’opéra et surtout à l’image qui épouse les couleurs de ces paysages désertiques pour mieux figurer l’enlisement des troupes russes.

Cette beauté plastique dessert cependant le film dans la mesure où Alexandre Sokurov semble parfaitement s’en contenter. Le metteur en scène évite ainsi d’aborder les sujets qui fâchent. On ne lui demandait pas de dénoncer systématiquement les exactions commises par les forces russes déployées en Tchétchénie mais au moins de pas nier cette question. Le jeu de la mise en scène décontextualise donc parfaitement les enjeux politiques du conflit. Alexander Sokurov peut dès lors se vanter d’avoir tourner un film de guerre sans la guerre, il accouche d’une œuvre purement esthétique et trop contemplative, débarrassée de toute considération politique.

J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2016 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)