sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Head-on de Fatih Akin
Avec : Sibel Kekilli, Birol Unel, Catrin Striebeck, Guven Kirac
Cahit se consume lentement dans l’alcool et la drogue, errant à travers les barres pour mieux oublier le souvenir de son épouse disparue. Un suicide l’envoie en hôpital psychiatrique où il rencontre Sibel jeune femme d’origine turque comme lui. Elle tente d’échapper à un carcan familial étouffant et lui propose un mariage blanc qu’il accepte. Commence alors un relation étrange où chacun trouve son compte. Sibel multiplie les aventures tandis que Cahit continue son existence de marginal jusqu’à ce que l’amour les rattrape…

Première qualité du film de Fatih Akin, il ne s’agit pas d’un nouveau mélodrame bien-pensant et complaisant. Au contraire, Head-on inverse l’échelle des sentiments. L’amour naît ici de la lente fuite en avant des deux héros. Un premier mouvement suit leur lente autodestruction. Le cinéaste livre le portrait d’une jeunesse privée de repère et décrit son malaise, tiraillée entre modernité et poids des traditions.

La mise en scène atteint malheureusement rapidement ses limites. Fatih Akin privilégie des effets tape à l’œil (éclairages, musique…) au détriment de l’émotion. On comprend assez mal ce qui attire Sibel et Cahit, leur amour semble presque forcé. C’est à Istanbul, dans la seconde partie du film que la mise en scène débarrassée de ses effets faciles, trouvera une certaine humanité et porté par le jeu des acteurs finira par toucher.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2016 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)