sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Le Fait du Prince de Amélie Nothomb, Albin Michel
 

Baptiste Bordave s’ennuie d’une vie tristement banale en dépit d’un certain confort matériel. Il se voit offrir la chance de repartir à zéro le jour où un inconnu s’invite chez lui pour y mourir brusquement. Baptiste dispose de peu d’informations. L’homme d’origine suédoise, s’appelait Olaf Sildur, roulait en jaguar et transportait sur lui une importante somme d’argent. Ces quelques indices suffisent néanmoins à convaincre Baptiste d’usurper l’identité de son mystérieux invité. Il rejoint ainsi la villa de Sildur où il fait la connaissance de sa femme. Elle attend patiemment le retour de son mari alors que Baptiste, de son côté, se laisse dorloter par son hôte, émerveillé par la vie de château qui s’offre désormais à lui…

Amélie Nothomb donne corps à un fantasme partagé par de nombreux lecteurs : changer de vie, tout abandonner pour mener grand train… A partir de ce point de départ assez simpliste, la romancière construit un récit très drôle qui fonctionne comme une parodie de film d’espionnage façon Hitchcock. On ne saura jamais rien des activités de Sildur mais comme Cary Grant dans La Mort aux Trousses, Baptiste a peur d’être pris pour un espion qu’il n’est pas. Amélie Nothomb se moque de ce personnage frileux et qui se laisse vivoter dans une existence confortable à l’abri du monde et des autres. Ce n’est pas un hasard s’il moque les visites de Sigrid au musée. Amélie Nothomb excelle dans ce petit exercice de style jubilatoire malheureusement plombé par une conclusion sans relief.

Editions Albin Michel, 169 pages, 15.90 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2016 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)