sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Palestine de Hubert Haddad, Hachette
 
La Paix assassinée

Que sont devenus les espoirs nés des accords d’Oslo ? En 1993, la paix semblait inévitable. Aujourd’hui, elle est impossible comme l’indique ironiquement le colonel Mazeltof : musulmans et juifs ne parviennent à être d’accord que sur des fables. La paix attendra même si cela doit désespérer les deux peuples. Hubert Haddad dessine ici les frontières d’un pays meurtri englobant la Palestine du titre mais également Israël dont le sort est intimement lié. Son héros Cham, un soldat affecté dans les territoires palestiniens, attend avec impatience sa prochaine permission que le destin lui refuse. Blessé lors d’une patrouille le long du mur de sécurité, il est enlevé par un commando palestinien bientôt démantelé par l’armée israélienne. Livré à lui-même, Cham trouve refuge chez la vieille Asmahane et sa fille Falastin qui voient en lui le souvenir de Nessim, le grand frère disparu…

A partir de ce point, le récit brouille les cartes. Cham devient Nessim. Les bourreaux et les victimes échangent leurs rôles pour ne devenir que des pantins s’intervertissant et proférant d’énigmatiques malédictions. De l’autre côté du Mur, Cham/Nessim découvre d’un côté l’impunité des colons extrémistes, les humiliations de l’armée israélienne et de l’autres les factions palestiniennes fanatisées et toujours promptes à justifier les attentats suicides. Pris au piège de ce cycle infernal de violences et représailles, les civils paient le plus lourd tribut. Le Mur entrave la circulation des palestiniens et ruine un peu plus une économie exsangue. De l’autre côté, la voix des pacifistes s’et tue : Mazeltof préfère quitter l’armée, le poète Eliel, blessé à un œil par Tsahal ne vient plus manifester. Falastin prêche la vie contre la mort sans écho, véritable lueur d’espoir dans une guerre sans fin. C’est pour toutes ces victimes israéliennes comme palestiniennes qu’Hubert Haddad a écrit ce roman bouleversant.

Editions Hacheete (Le livre de poche), 155 pages, 5.50 euros, Prix Renaudot Poche 2009
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2016 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)