sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

Refree
"Quitamiedos"
(Acuarela / Pop Lane)

Pas le temps de reprendre sa respiration. L ' excellente ouverture instrumentale "Demonillo" s'achève sèchement, après avoir avec brio fait étalage d'une dramaturgie sensuelle. Haletant, on reconnaît la voix de Françoiz Breut, artiste dont le charme hybride oscille entre celui de Françoise Hardy et Jeanne Moreau. Gentillet diront les plus circonspects, diamant brut diront les aficionados de la belle.

"Mejor Ahora" laisse découvrir le brin de voix de Refree. Les jouvencelles ne devraient pas rester insensibles à ce duo avec Helena Miquel. Les autres avanceront que c'est bien reposant d'autant que la musique est racée, guitares et
mélodica savamment mêlées.


"Feo y Malo", est un titre migalien. La présence d'Abel Hernandez suscite immédiatemment fièvre et dévotion. Sur un album de Migala, on se réjouirait d'un tel morceau. Mais voilà, Hernandez est invité, bien, mais pourquoi refaire ce que font les musiciens de Migala ? Le quidam averti attendait là une rencontre, des contrées musicales à dévaler. Que nenni. Utilisation d'un savoir-faire qui va finir par être galvaudé et devenir cliché.


"Balero sin querer" & "cracovia": morceaux non dénués de sensibilité, arides,aux sonorités brousailleuses. Escapades bien balisées mais plaisantes.


Les quatre derniers titres confèrent à l'album son identité. Ca commence avec "Quitamiedos", noir et teinté de low-psyché, l ' équilibre précaire entre mélodie désabusée, solo étoilé, instruments vagabonds. L ' apogée de l'album. La clôture "Nadia para mal" faît taire tous les reproches évoqués au début: Refree est un musicien hors-pair: à l'aise dans l'univers des autres et prospectant sans cesse dans le sien, eldorado sans fin.
Refree signe un album appétissant mais qui à mon goût est dans son ensemble moins fort que les travaux de Migala ou Sir Chinarro. Idéal pour découvrir une certaine scène espagnole, celle qui met à nu son "duende" avec flamboyance.
bsgd
(bsgd [AT] purjus [POINT] net [*]) 

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)