sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

The Movies
"In One Era Out the Other"
(Houston Party/Pop Lane)

Autant vous prévenir tout de suite, avec un nom pareil, la musique de The Movies est mille lieues d'une B.O de film américain. le nom "The Movies" illustre plutôt le cliché le plus répandu sur leur ville d'origine, Los Angeles, et sa toute puissante industrie du film. Un cliché énorme pour rappeler que la Californie ne peut se réduire au soleil, aux milliards de dollars engendrés par les nombreux navets/blockbusters.
La musique de The Movies est une affaire de contrastes. Tout comme la mégalopole californienne de Los Angeles abrite les quartiers de Beverly Hills et de Bel-Air, aussi bien que South Central et ses nombreux gangs qui s'entre-tuent, Timothy James et ses 3 sbires alternent entre ballades romantiques new-wave et punk-rockabilly anachronique. 10 titres expédiés en 27 minutes chrono, entre le calme d'une fin de soirée embrumée et pensive (The Right Equipement, Creation Lake, Truth Knocking) et excitation sauvage de fin d'apres-midi lorsque le soleil étouffant commence à se retirer et laisse place à la fraîcheur libératrice (Don't Steal My Licks, Scary Footsteps, Autograph).
Formation hybride entre les crooneries d'un Elvis désarticulé et des Stooges d'un Iggy Pop sous Prozac, The Movies n'a pas forcément accouché d'un album qui restera dans les mémoires, mais je dois avouer que depuis quelques mois, le disque revient régulièrement sur ma platine, et y développe son charme troublant, innocent et mystérieux.

Mickael
(mickael [AT] purjus [POINT] net [*]) 
>> achetez ce disque sur Amazon.fr >>

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)