sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

My Little Cheap Dictaphone
"Music Drama"
(Soundstation/Discograph)

C’est sans doute plus pour rendre hommage à ses premiers collages que pour refléter l’ambiance de ce premier album que le jeune Redboy a choisi My Little Cheap Dictaphone comme signature à l’ambitieux "Music Drama". Il s’est en effet donnée les moyens de faire un grand disque : du temps, de la réflexion, une bibliothèque de sonorités à porté de main, et une bonne poignée de bras-droits dont le producteur Mike Moggis. Résultat : pas grand chose à redire du côté des mélodies, des arrangements, des intros, des transitions, des textes… les 14 titres de "Music Drama" ne dépareilleraient pas aux côtés des rêveurs d’un rock orchestral et sophistiqué tels Sparklehorse (Mc Fly Song), Joseph Arthur (Try To Forget), ou encore Sophia (When I Touch You). Il est assez difficile (et douloureux !) de trancher car l’album est riche et varié, décomplexé et moins révérencieux qu’il n’y sonne à la première écoute. Bon d’accord, sur Get High ça peut virer à une pop léchée hébétée ou encore à un côté Starsailor sur When I Touch You, mais l’humour n’est jamais bien loin (Lazy Dreamer, So Sorry Today, Alcoholic). Smash quant à lui se situerait entre les deux, et avec son refrain pêchu ravageur et cette petite touche Goo Goo Dolls (mais si vous savez, la B.O. de la Cité des Anges avec Meg Ryan et Nicolas Cage… mièvre à souhait) : c’est une réussite et mon morceau préféré de l’album.
Vous aurez sans doute comme moi du mal à vous faire à l’accent anglais relativement "grosse patate chaude en bouche avec la mâchoire qui dérape", mais on s’y fait que ça en devient presque plaisant. Redboy/My Little Cheap Dictaphone s’en sort nettement au dessus de la moyenne pour un premier album "solo". Espérons seulement qu’il aura un mérité retour sur investissement de la part du public. Mais la corrélation entre talent et succès étant ce qu’elle est dans la morne industrie musicale moderne, ceci est une autre histoire.

RedApple
(redapple [AT] purjus [POINT] net [*]) 
>> achetez ce disque sur Amazon.fr >>

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)