sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

Porcelain
"I’ve got a really important thing to do right now but I can’t do it cause I’m asleep"
(Drunk Dog/Limonade)

  Porcelain est un quatuor normand qui pratique une « pop » aux nuances subtiles, créatrice d’ambiances et intensément expressive. Et pour une fois, il n’est pas trop abusif de les voir comparer à GYBE!, Ian Curtis ou encore Radiohead - si ce ne sont que des repères, pas des similitudes. Les 4 musiciens de Porcelain sont plutôt doués dans l’utilisation plus ou moins discrète des sons électroniques ou dans les différentes orientations qu’ils donnent à leurs compositions. Le chant est toujours en accord avec ce qu’exprime la musique, il n’est jamais figé. Plus on avance et plus le chant se fragilise. L’écriture est concise et incisive. Bien sûr, on peut toujours trouver ça et là des influences, ou les supposer. Ainsi, Cars everywhere rappelle l’intro de Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me des Smiths. The People ‘s Army est musicalement proche des premières réalisations du groupe de Romans Tara King Th. Et comment ne pas songer à Radiohead en écoutant Dim sims & sleeping pills dans l’approche ? Réelles influences, clin d’œil d’une jeune formation ou coïncidences heureuses ? L’essentiel est que ce 10 titres garde sa propre identité et ne sonne pas comme un exercice scolaire. Ici, au contraire, l’émotion est au cœur des compositions. Porcelain sait aussi manier les contrastes, sombre et lumineux, froid et chaleureux, explosif et caressant. Même si de l’ensemble se dégage une mélancolie indéniable.

www.drunkdog-records.com

Monsieur F. 

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)