sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

Masters of the Hemisphere
"Protest A Dark Anniversary"
(Cherry Red/Pop Lane)

Les Masters of the hemisphere ne sont plus.
Etaient-ils beaux ? Etaient-ils bons ?

Enquête

Dernier concert donné fin novembre de cette année dans la ville de leur début: Athens.
Ils étaient quatre: Finch, Griggs, Mead and Rawls.
Finch ce nom ne m'était pas inconnu. De plus à l'entente de ce troisième album "Prostest a dark anniversary", je soupçonnais des liens étroits avec un autre groupe d'Athens, Elf Power.
Intuition confirmée. Finch est bien ce musicien qui laisse ses vibrations un peu partout et surtout chez Elf Power.
Les deux groupes ont déjà tourné ensemble. Un interview m'apprend que Finch s'est joint au groupe lors de la réalisation de ce dernier album et qu'il y joue un peu de tout: violon, guitare, orgue, saxophone...
Les fondateurs de cette formation sont les prolifiques Brendan Mead et Sean Rawls. Pour plus de précisions sur leurs parcours, pitié veuillez oeuvrer sur la toile car la liste des groupes auxquels ils ont appartenu est longue.

Pourquoi un groupe splitte-il alors qu'il sort un album qu'il estime être son travail le plus accompli et qui possède tous les atouts pour plaire aux amateurs de pop revigorante ? Pas de réponse mais aussi pas d'inquiétude, on retrouvera ces musiciens dans d'autres projets.
Profitons de la musique présente, à savoir : une savante concoction qui mêle aussi bien le son des joyeux et ludiques garnements du collectif Elephant Six (The Sunshine Fix de Bill Doss, Elf Power) que l'esprit des ritournelles des grands anciens de la pop chemise à fleurs d'antan.

BSGD
(bsgd [AT] purjus [POINT] net [*]) 

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)