sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

Béatrice Thiriet
"Fortune Cookies"
(Les Disques du Crépuscule / PIAS)

"Fortune Cookies" n'est pas vraiment le genre de disque qu'on a l'habitude de chroniquer dans ces colonnes mais l'expérience de son écoute me fut tellement agréable que je ne pouvais pas ne pas lui offrir la modeste exposition dans nos pages. Béatrice Thiriet est une pianiste de formation classique qui s'est tournée rapidement vers la composition, et s'est illustrée dans le cinéma d'Art et d'Essai français. Voilà pour l'artiste, parlons maintenant musique. "Fortune Cookies" est un développement instrumental au piano autour des 4 saisons, du printemps à l'hiver. Ce fil conducteur s'enroule autour de 4 haïkus japonais, accompagnant par un mot, une ponctuation, les images furtives qui fleurissent des touches. Car il s'agit avant tout d'images, témoignages ou bien fantasmes, que Béatrice Thiriet délivre à nos oreilles romantiques. Certaines pièces de Debussy ont sans doute été créées dans le même esprit : un œil ou bien l'estival Number 8 rappelle Reflets dans l'eau des somptueuses et bien nommées "Images" ou les Pagodes du recueil "Estampes" du grand Claude. Il serait bien vain de nier l'héritage des pièces modernes pour piano de la fin du 19ème-début 20ème dans la musique de Béatrice Thiriet mais elle va plus loin en approchant l'instrument d'une manière aussi mélodique que quasi tortionnaire : sur voici l'automne on jurerait entendre des cymbales qui s'entrechoquent. Elle montre de la plus juste des manières à quel point le piano est un des rares instruments à permettre l'expression de tant d'émotions et couleurs, du ton le plus fanfaron au plus discret filet mélodique en passant par l'instabilité auditive que crée l'indépendance des mains gauche et droite sur feuilles d'or par exemple. Un affaire de poésie en somme, une poésie "naturaliste" comme elle le dit elle-même. N'y entendez surtout pas un ton péjoratif mais pour moi "Fortune Cookies" est un disque du soir, un disque pour dormir, un disque qui vous sème des graines de rêves bucoliques plein la tête; en somme, une alternative bien heureuse aux inflammations islandaises ou montréalaises parfois bien prétentieuses. Personnellement je me suis depuis refait l'intégrale pour piano de Debussy et Ravel.
RedApple
(redapple [AT] purjus [POINT] net [*]) 
>> achetez ce disque sur Amazon.fr >>

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)