sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

V/A Acuarela
"Acuarela Songs 2"
(Acuarela/Pop Lane)

Comme l’année dernière, le label madrilène Acuarela sort une compilation de morceaux ayant pour thème, couleur ou titre un rapport avec le terme « aquarelle ». Encore plus fort que l’année dernière, la sélection, concoctée une nouvelle fois avec la complicité du micro-label français Hinah (Eloïse Stéclebout et Laurent Orseau), s’étale non plus sur 2 mais bien 3 CDs d’une soixantaine de minutes chacun. Autant dire que chez Acuarela on ne se fout pas de la gueule de l’auditeur !
On avait eu la même réaction pour le volume 1 : on a du mal à croire sincèrement que les artistes se soient concentrés sur le terme « Acuarela » dans les titres qu’ils nous offrent. Difficile également de dégager une ambiance générale, ou pire d’y voir un triptyque musical. L’opération sert plus à mon avis de vrai faux prétexte pour réunir la crème de l’indie/post/néo/folk/rock bidule, notre Internationale Indie Pop à nous de la fin des 90’s-début 00’s si on veut. « Acuarela Songs vol.2 » s’apparente plus à une méga-compile deluxe de Wire ou Comes With A Smile. On retrouve donc les têtes pensantes (Migala, Dominique A), les suiveurs (The Potomac Accord –je n’ai pas été subjugué par leur premier album), les bleus (Natural Snow Buildings), les gourous (Thalia Zedek, Lee Ronaldo), les confirmés (L’altra, toujours aussi classe sur le splendide Colours, Programme), la relève (notre Encre national, The Zephyrs, Timesbold). Et bien d’autres encore (39 en tout) que vous mettrez dans les cases que vous voudrez. Un parcours du meilleur des scènes « indie » en Espagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, avec cette année un détour attentif par la France (en tout 5 artistes). L’intérêt essentiel est ne l’oublions pas que ces morceaux sont pour la très grande majorité inédits et composés spécialement pour l’occasion (différence essentielle avec la compilation de magazine que j’évoquais plus haut), sans pour autant être des titres au rabais, chutes de studio, etc., loin s’en faut ! C’est peu ou proue la même démarche ambitieuse que nos confrères de Popnews.com renouvellent depuis maintenant trois ans. Mais les gens d’Acuarela ont encore plus de potes dans le milieu semble-t-il (et plus de moyens ?).
Comme l’année dernière, cette compilation est une occasion en or de découvrir les nouvelles têtes, d’imaginer les prochaines couvertures et chroniques dithyrambiques de Magic! (James William Hindle ?), de crâner en société car vous pourrez désormais dire : « P:ano ? le groupe avec Nick Krgovich et Larissa Loyva. Ouais, j’connais… » ou bien, plus gonflé : « Quoi ? The Sophie Drinker ?! mais c’est du sous-Victory At Sea ! Là, mon vieux, franchement tu abuses grave ! ». Un vrai régal.

RedApple
(redapple [AT] purjus [POINT] net [*]) 

< autres chroniques <


chroniques de V/A Acuarela

V/A Acuarela 
'Acuarela Songs'  

> toutes les chroniques



Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)